* Livraison en France métropolitaine offerte *

p
Contact
Mon Compte

Machine à coudre d’occasion : 5 conseils avisés avant d’acheter

fille pensive devant machine à coudre

Acheter sa machine à coudre d’occasion peut être tentant, car c’est un budget. C’est une option à envisager quand le genre de machine qui vous fait rêver reste hors de prix, ou encore lorsque vous n’êtes pas sûre de vouloir faire de la couture à haute dose.

Que l’on décide d’acheter sa machine à coudre d’occasion parce qu’on cherche la bonne affaire ou par principe écologique, il y a quelques règles à respecter pour ne pas regretter son achat.

1. Renseignez-vous sur le prix du modèle neuf

Vous devriez avoir mené votre petite étude préalable et avoir sélectionné 2 ou 3 modèles ou marques. C’est plus facile lorsqu’on a une idée assez précise de ce que l’on recherche.

Idéalement, ce sera une marque ou un modèle que vous aurez pu tester en boutique, chez une amie, ou encore dans une classe de couture.

Il faut se donner une échelle de prix. Il y a bien sûr votre budget, mais aussi la valeur marché de la machine à coudre :

  • Quel était son prix au moment de sa sortie ?
  • Combien d’autres éditions ont été commercialisées depuis ?
  • Quelle est son ancienneté ?

Cela bien pris en compte, il s’agira d’évaluer l’état général de la machine.

2. Essayez-la

Avant de vous rendre sur place, demandez au vendeur s’il est possible d’essayer la machine. Il ou elle ne sera pas pris(e) au dépourvu ou prétexter que le temps lui fait défaut. N’hésitez pas à poser des questions au téléphone qui vous permettront d’estimer si le déplacement en vaut la peine. Cependant, il peut arriver que le vendeur ne soit pas en mesure de vous renseigner parce qu’il n’a jamais utilisé la machine (par exemple, « je vends la machine à coudre de ma mère »).

Venez préparé(e) : ayez bien en tête vos questions ou même écrivez-les, et préparez de quoi tester la machine de manière à avoir tout ce dont il vous faut à portée de main :

  • Plusieurs coupons de tissus de différentes épaisseurs
  • Du fil à coudre
  • Une aiguille pour machine à coudre : demandez quel type d’aiguille apporter, ronde ou avec un à-plat, sinon, apportez les deux
  • Des ciseaux
  • Eventuellement, boutons et zips si vous voulez tester ces fonctions

Vérifiez l’état général de la machine, notamment la poussière. S’il y a des rayures, ce n’est pas forcément un problème. En revanche s’il y a de la poussière à l’extérieur et dans la trappe de canette, c’est signe que la machine n’a pas servi depuis longtemps et/ou qu’elle n’a pas été beaucoup entretenue.

  • Demandez la date de la dernière révision, si possible document à l’appui.
  • Regardez toutes les fonctionnalités disponibles (coupe-fil, boutonnières, nombre de points etc.).
  • Vérifiez que toutes les pièces sont bien là (pédale, différents pieds presseurs, canettes, etc.), en vous aidant de la notice de la machine, quitte à négocier un rabais supplémentaire si la trousse d’accessoires n’étaient pas complète par exemple (à moins que le vendeur l’ait déjà précisé dans l’annonce).
  • Câbles, fils électriques et pédale doivent être en bon état, sinon n’achetez pas, même si le vendeur consent à un rabais supplémentaire : le prix d’une pédale de machine peut revenir à très cher.
  • L’éclairage : s’il ne fonctionne pas, soit l’ampoule est grillée, soit c’est électrique. Difficile d’en avoir le cœur net si on n’a pas une ampoule neuve sous la main. Si vous pouvez vous accommoder d’une machine sans éclairage, négociez une baisse de prix, sinon dans le doute, évitez l’achat.
  • Remplissez une canette pour voir si l’embobinage se fait correctement
  • Testez la machine à pleine vitesse
  • Ecoutez bien le moteur : le bruit doit être continu, régulier et harmonieux.

  • Observez si la machine n’est pas sujette aux vibrations : ça se voit et ça s’entend.

Si possible, négociez une petite période d’essai.

fil à coudre et canettes de machine à coudre

3. Faites-vous accompagner

Allez voir le vendeur accompagné d’une personne idéalement plus experte :

  • Venir à deux met en général plus en confiance.
  • La personne qui vous accompagne aura un autre regard et sera sensible à des détails qui pourraient vous échapper
  • Si elle est plus experte, elle saura poser les bonnes questions avec assurance, bien observer et écouter le fonctionnement de la machine. Eventuellement elle pourra soulever le capot pour évaluer de plus près l’état général de la machine.
  • Si vous êtes plutôt du genre timide, elle pourra poser les questions que vous n’oserez pas poser, elle pourra jouer le rôle de la pointilleuse qui rentre dans les détails et qui même, négociera une petite réduction.

4. Evitez les modèles trop anciens : préférez des marques connues

Certaines machines ont la réputation d’être increvables (ça, c’était avant l’obsolescence programmée !). Cependant, il peut arriver que pour un modèle trop ancien, les pièces détachées fassent défaut. Pour anticiper ce problème, essayez de vous renseigner auprès du service client de la marque en question, avec les références du modèle, pour savoir ce qu’il en est.

Préférez les marques connues (Singer, Elna, Pfaff, Husqvarna Viking, Bernina, Janome…). C’est plus sûr pour la continuité des pièces et tant qu’à faire, acheter d’occasion permet de s’offrir des modèles et / ou des marques qui neuves, sont au-dessus de notre budget.

Vous y arriverez probablement, mais ça vous prendra beaucoup de temps (irez-vous jusqu’au bout ?). Il y aura sans doute beaucoup de défauts au point que votre première réalisation ne sera peut-être pas portable. Porter sa première création mal coupée à 15 ans, c’est attendrissant, à 30 ans passés, ça ne le fait pas vraiment.

5. Où trouver des machines à coudre d’occasion

Chez les vendeurs spécialisés

Seuls quelques distributeurs proposent des machines d’occasion à la vente. C’est l’option la plus sûre pour un achat d’occasion. La seule contrepartie c’est que c’est l’option la plus chère.

La machine a été révisée et le service après-vente est assuré, notamment l’entretien et les réparations sont garantis sur une période de 6 mois voire plus. Certains magasins proposent des ateliers d’initiation même pour l’achat d’une machine d’occasion.

Sur internet

Parmi les sites les plus connus, on peut citer Leboncoin, ParuVendu, ou encore Vivastreet, mais il y a aussi Label Emmaüs.

Nous recommandons fortement de venir tester sur place autant que possible. Vous pouvez éventuellement demander au vendeur de filmer la machine en fonctionnement, de préférence avec une preuve de la date ou alors en live, par téléphone par exemple.

Des sites spécialistes de la machine à coudre ont parfois des rubriques dédiées : on peut trouver chez CoudreetBroder non seulement des machines d’occasion, mais aussi des modèles d’exposition et de démonstration. Bon plan !

Brocantes et petites annonces

Il y a bien sûr les petites annonces plus traditionnelles (à la boulangerie, dans le journal local, ou même dans une école de couture…) mais grosso modo, ça reste le même type d’approche que pour une vente d’occasion en ligne.

Il y a les brocantes où on peut trouver des prix très bas, mais c’est une option bien plus aléatoire : la traçabilité de la machine est moins évidente et il est quasi-certain que vous ne pourrez pas l’essayer. La brocante est en général plus indiquée quand on amateur.e de modèles « vintage ».

Pin It on Pinterest

Share This
0
    0
    Panier
    Panier vider