Panier d’achat

Aucun produit dans le panier.

femme souriante vêtue d'une chemise blanche devant un miroir

Tout savoir (ou presque) sur la popeline de coton

Les origines de la popeline de coton : l’étoffe des papes

Le parcours de la popeline est à la fois singulier et multiple. Elle est le fruit des échanges commerciaux et des mélanges de savoir-faire entre Hollandais, Français, Anglais, Irlandais et Italiens. Les matières qui ont constitué la popeline ont changé au fil des ans (laine, laine et soie, coton et soie, coton et polyester).

D’après certains spécialistes du textile, la naissance de la popeline remonte au 11ème siècle à Poperinge, une ville située en Belgique flamande. Le mot popeline serait une altération du nom de Poperinge.

On retrouve sa trace plus tard, au 15ème siècle, à Avignon où on l’appelle papaline ou papeline, en référence à la cité des papes. C’est une étoffe au tissage très serré entremêlant laine et soie souvent utilisée pour les meubles.

Au contact des Anglais, la papeline devient poplin (dérivé de « pope » qui veut dire pape en anglais) qui nous reviendra sous le terme de popeline.

C’est aux alentours de 1850, avec l’avènement du coton égyptien que se développe la popeline de coton telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Les caractéristiques de la popeline de coton

Comment reconnaît-on la popeline ?

La popeline de coton est un tissu très serré et dense, d’apparence discrètement satinée avec une texture qui laisse apparaître de très légères nervures.

Cette apparence lui vient de son tissage réalisé à partir de deux fils de coton d’épaisseurs différentes : les fils de chaîne sont plus fins (et donc deux fois plus nombreux) que les fils de trame. Filer un fil fin est nettement plus difficile et coûteux que de filer un fil plus épais. C’est pourquoi une popeline aura tendance à être un peu plus cher qu’une autre cotonnade à qualité de coton à peu près égale.

Pour rappel, un tissu se caractérise par le type d’entrecroisement vertical et horizontal des fils sur le métier à tisser :

  • A la verticale, sens de la longueur : les fils de chaîne parallèles au sens d’avancement du tissu au cours de la fabrication, c’est-à-dire parallèles à la lisière.
  • A l’horizontale, sens de la largeur : les fils de trame perpendiculaires à la chaîne
  • L’armure est le mode d’entrecroisement des fils de chaîne et de trame. La popeline de coton est tissée avec une armure toile ou taffetas : le fil de trame passe au-dessus puis en dessous du fil de chaîne et ainsi de suite.

    Une popeline de qualité se reconnaît à la qualité des fibres de coton et au type de fils utilisées (coton peigné, fils mercerisés, fils simples ou doubles). Les plus belles qualités de popeline de coton sont réalisées avec des fils retors (doubles) en coton peigné d’Egypte.

    Schéma armure taffetas ou toile d'un tissu
    Schéma armure taffetas ou toile d’un tissu

    Que peut-on confectionner dans de la popeline de coton?

    Un tombé et un maintien remarquables, une matière hypoallergénique

    Grâce à sa construction et à son tissage serré, la popeline a une tenue exemplaire et un maintien qui apportent un très joli tombé aux vêtements, tout en leur donnant beaucoup de souplesse. C’est une matière particulièrement confortable.

    La popeline est un tissu plus résistant et plus durable qu’une simple toile. C’est pourquoi elle est un peu plus chère. En 100% coton, elle ne se déforme pas et ne bouloche pas, ce qui est très appréciable sur des vêtements qui peuvent être amener à subir du frottement.

    La popeline froisse peu, ne bouloche pas, et vous apporte un léger effet de brillance qui capte bien la lumière et fluidifie l’allure.

    On peut en faire un usage très polyvalent :

    • Pour sa tenue et sa douceur, la popeline est très appréciable sur des vêtements subissant de fort frottement. Elle est parfaite pour les jupes qui demandent un peu de tenue ou du volume, ainsi que les jeux de plis.
    • Comme elle est confortable et légère, on l’utilise souvent pour confectionner chemisiers, corsages, robes. On la retrouve beaucoup dans la confection de chemises pour homme en particulier dans le haut de gamme.
    • Parce qu’elle prévient les risques d’irritation et d’allergies, elle est recommandée pour dans la fabrication de draps et de vêtements pour enfants.
    • On l’utilise aussi pour le linge de maison car elle se froisse peu : nappes et serviettes, et aussi les draps (surtout pour ses qualités respirantes et hypoallergéniques).
    mere et enfant riant dans des draps blancs

    Coudre la popeline de coton

    Pour coudre la popeline de coton, nous recommandons le fil de coton. Le fil de polyester est également envisageable, mais il est moins écologique. Pour l’aiguille, choisissez-là fine, taille 60 ou 70, et neuve pour ne pas abîmer l’étoffe.

    Les popelines dont le tissage est particulièrement serré sont plus soyeuses et ont parfois tendance à glisser, ce qui peut parfois rendre la manipulation et la couture un peu délicates. Dans ce cas, on peut l’amidonner pour la raidir un peu.

    gros plan sur des mains poussant du tissu sur une machine à coudre

    Comment s’entretient la popeline de coton

    Lavage

    • La popeline est un tissu résistant et facile d’entretien qui froisse peu, ne bouloche pas et ne se déforme pas au lavage en machine.
    • On recommande habituellement un lavage à 40°C, mais il est possible de monter à 90°C si le tissu est très sale.
    • Il est préférable d’éviter le chlore.

    Repassage

    La popeline froisse moins au lavage que les autres cotonnades. Pour faciliter le repassage, on humidifiera le tissu.

    Où trouver de la popeline de coton

    Nos adresses pour acheter de la popeline bio et haut de gamme :